2014, année de la …? Mais y’a pas de rime en -orze!

 

pola-choco

Quatorze, ça doit être une sorte de nombre premier de la rime, qu’on ne peut accorder qu’avec lui-même et les mots composés de quatorze… passons.

A quoi servent les bonnes résolutions du début d’année sinon à se donner mauvaise conscience parce qu’on ne les a pas tenues? C’est comme les ‘to-do lists’: à la fin de la journée, on ne voit que les choses qu’on a pas cochées, en oubliant toutes celles qui n’étaient pas notées et qu’on a faites quand même.

Par exemple, si je passe en revue mes résolutions 2013, sur les six que j’avais prises (je me connais bien, je n’avais donc pas placé la barre trop haut), j’en ai tenu… une. M’entretenir. Enfin… j’ai repris un peu la danse, pour le reste, la dernière fois que j’ai croisé une esthéticienne, c’était la veille de mon mariage… Autant dire que la prochaine devra être spécialisée dans les interventions d’urgence, machineries lourdes et grands moyens: épilation au désherbant bio (quand même…), gommage au papier de verre grain 40 pour dégrossir, traque de la cellulite au Kärcher, j’en passe et des meilleures…

Bref, pour couper court à toute culpabilité, j’ai donc decidé, cette année, de prendre une bonne série de non-résolutions, de mauvaise foi si possible, pour être sûre de ne pas être confrontée à l’échec. Je m’engage donc à NE SURTOUT PAS:

–       m’empêcher de manger du chocolat, puisque j’en suis totalement incapable…et même de continuer à le planquer dans des endroits  parfaitement child-unfriendly (le tambour du lave-linge, l’armoire à pharmacie, le compteur électrique) pour ne le garder QUE pour moi toute seule.

–       renoncer à l’apéro… le bien-nommé Wine O’Clock, qui donne au vendredi cette petite touche d’excitation supplémentaire, un peu comme une récompense d’avoir mené la semaine à bien.

–       me mettre à la course à pied… impressionnée par toutes les courageuses semi-marathoniennes qui m’entourent (chapeau bas à celles qui ont vaincu les coteaux du Beaujolais ou le Kingston Bridge de Glasgow), j’étais presque prête à me lancer… mais je dois me rendre à l’évidence, je n’ai absolument AUCUN courage dès qu’il s’agit de s’infliger une épreuve pareille… pas la moindre témérité, noblesse ou grandeur d’âme. Je suis une dégonflée du point de côté, une timide de la tendinite, un poltron du goudron…

–       arrêter de fumer, ronger mes ongles, cuisiner à la margarine ou regarder ‘Les Chtis à… n’importe où dans le Monde”… en ayant jamais vraiment commencé tout ça, c’est un peu facile me direz-vous, mais au moins, je ne risque pas de replonger…

–       essayer d’être une mère parfaite ou une épouse fantastique (ça marche aussi avec collègue idéale, prof géniale, amie inoubliable) mais juste une mère et une épouse (ça marche aussi avec collègue, prof et amie…).

Et vous, qu’allez-vous ne surtout PAS faire en 2014?

 

image: http://www.photo-libre.fr

Publicités

11 thoughts on “2014, année de la …? Mais y’a pas de rime en -orze!

  1. Pour la rime, c’est officiellement foutu après une rapide recherche chez Mr Google, avec en point d’orgue, çà :

    http://www.franceinter.fr/emission-ca-va-mieux-en-le-disant-deux-mille-quatorze-en-prose

    Pour les non-résolutions, au vu de mon expérience personnelle, je te suggère de réfléchir à l’inversion des priorités dans le dernier passage souligné de ton délicieux (comme d’hab) édito 😉 (ça y est, je suis passé vieux c-n péremptoire…)

    bisous, et tout de bon

    • tu veux dire qu’être une épouse fantastique est un meilleur pari sur l’avenir qu’être une mère parfaite?… à moi de cligner des yeux M. Sakakisafa… en t’espérant toujours pleinement heureux et te souhaitant encore de très belles choses pour 2014!

  2. Coucou Mel,
    C’est toujours super chouette de te lire…
    Tu as raison, surtout pas de résolution qui prive de ces merveilleux moments de partage entre amis…
    Profitons de tous nos petits bonheurs..
    Bonne et heureuse année 2014…
    Des bisous
    Vanes

  3. ça fait 2/3 lundis que ça me titille, pis là on est jeudi, va savoir, ça sort (c’est la faute de « bird of prey », des editors, un truc de fou qui t’envoute, 24 fois en boucle)….

    ton côté MAF est super sympa, mais moi maintenant j’écrirais MAFF, y’a un F qui manque, c’est le F de femme (avec tous les sous-entendus que j’implique : amie, amante, amoureuse, allumeuse… rien en F quoi…). La meute de tes copines vont me pourrir, m’en fous… (allez-y les yeux diabolo menthe et les pommes de pin et toutes les autres, j’suis blindé…) je te connais depuis 25 ans, on s’est pas vu depuis 20 ou à peu près, sauf un certain matin dans une boulangerie du haut chablais, mais crois-moi, ce qu’on connait des gens reste (cf. mon histoire perso), et ce que je lis depuis des mois, c’est ta forme, mais pas ton fond, ce que je lis de toi, c’est chouette sur la forme, mais pas le fond…
    Donc pour commencer tu colles des tartes au numéro que tu veux, histoire que le numéro sus-mentionné comprenne qui est la cheffe, voire, voire peut être… tartouille (du verbe filer des tartes – 1er groupe) tous les numéros un par un quand elles outrepassent leur prérogatives d’enfants même pas post-ado et sur-gâtées (mais là on est tous à la même enseigne), elles s’en formaliseront pas les pitchounes, elles porteront juste plainte dans 15 ans (société de m…, nourrie de magazines-gaucho-féminins-à-la-Elle-ou-Femme-Actuelle-mais-je-m’égare).
    Secundo, tu te fais la toison nickel TOUS les jours, histoire que l’Homme soit ravi (solidarité), même si c’est le gentleman que j’imagine (« pas grave darling, on vient de rester collés façon velcro, mais je t’aime…. »). Tes déboires de tondeuse sont hilarants, mais t’es trop pépette pour résumer le grain que l’Homme aura sous sa paume à un vague talus made in haut-chablais. Dont acte…
    Et surtout, surtout, tu sors de cette putain de spirale, de fatalité ou de convenance qui fait que devenir mère de 1 à 3 à 12 gremlins (dans notre couple, je suis mère de 5 garçons, donc museau les amazones prêtes à bondir…)—-(et l’appellation mère n’est pas une faute de frappe, tous nos voisins/amis/connaissances s’accordent à dire que la mère c’est moi chez mon nouveau nous) veut dire devenir juste bonne à faire parfaitement ou imparfaitement les choses que tu nous décrit si brillamment sur la forme (ça c’est toi) mais si vainement sur le fond (ça c’est pas toi – et je te parle paaaatois).
    mélimélomélanie, move toi (anglicisme coupable mais évocateur), continue de mettre des talons, même si tu les pètes en montant dans un bateau, de faire disparaître le velcro, pense à l’Homme, tes morveuses ne t’en voudront pas, au contraire.
    Pardon pour le terme « morveuses », mais apparemment la pénalisation de la fessée est à éviter en ce qui les concerne. je sais, je suis devenu un vieux con réac, mais le concept « mon enfant est une personne » m’échappe, et je me farcirais bien la Dolto à grands coups de pied… j’ai pris quelques rares tartes par mon daron « sévère mais juste » (le département entier me comble jour après jour de « j’ai connu ton père, il était sévère mais juste !!! »), et je m’en félicite tous les jours, surtout depuis qu’à 42 ans j’ai serré pour la première fois mon daron dans les bras parce qu’il m’a soutenu dans mes choix, et qu’il m’a explicité pour la première fois son amour (daron ça vient de GCM, je suis devenu adepte de GCM, un des magnifiques apports de ma fée de ma nouvelle vie…).
    Bref, tu arrêtes de bloguer sur tes microbes, tu t’occupes de l’Homme, et tu retrouves ton fond…. (et tu me reconnais quand je te croise au feu à Bons – j’y crois pas comme je suis passé pour un con quand je t’ai interpellé à ce putain de feu et que t’étais à bloc dans ton monospace de chez PSA sans me voir !!!!)

    PS : A destination des walkyries qui ne manqueront pas de m’écharper, vu la teneur des commentaires lus sur ton blog : mon pseudo c’est Mr SAlaud KA KItté SA FAme, je suis une sorte d’enfer incarné en sorte, le monstre ultime, le top de la misère humaine…. Mais à votre dispo pour fighter…
    Gaffez-vous bobo féminines, les stats ne vous sont pas favorables, BOUGEZ-VOUS, gardez vos mecs, et arrêtez de vous focaliser sur vos lardons (bordel)….

    • Bon(s-en-Chablais, c’est toi qui a commencé…), M. Sakakisafa (maintenant que j’ai compris la contraction, je vais pouvoir l’écrire sans faute du premier coup…), et quand bien même je t’aurais vu, on aurait fait quoi au milieu du carrefour?… Alors c’est quand la prochaine fois que tu vas acheter des croix de Savoie, qu’on puisse vraiment discuter? et si c’est pas tout de suite, continue à m’asticoter comme ça de temps en temps, parce que là, tu vois, malgré toutes les vacheries que tu viens de me balancer, je vais aller me coucher avec le sourire! Parce que c’est sévère, mais juste… les chiens ne font pas des chats… et un homme averti en vaut deux… bon ok, j’arrête. N’empêche, je blogue sur ce que je veux d’abord…

  4. ps :
    t’as fait 2 fotes d’ortografes den ton dernié artikle, cè sa a la baze ki ma fè réagire…
    bizouxxxxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s