Chronique empathique

MAF émotive 002

J’ai un problème aux yeux. Une sorte d’hypertrophie de la glande lacrymale, qui se manifeste par une production excessive de fluides, donc des fuites régulières au niveau du globe, soit une incontinence oculaire gênante… bref, j’ai un problème aux yeux – ou au cerveau, ou aux hormones – je suis une vraie madeleine…

Oui, c’est vrai, nous le sommes toutes plus ou moins. Mais il y madeleine et madeleine… il y a celles qui restent dignes, compactes, entières; et celles qui se délitent, se décomposent et finissent par splotcher lamentablement dans votre tasse de thé tellement elles sont saturées de liquide. Moi, je serais plutôt du type imbibée.

Evidemment, nous sommes continuellement confrontées à des situations qui mettent légitimement à l’épreuve notre résistance: informations dramatiques, contexte global anxiogène, incertitudes et angoisses concernant l’avenir de notre planète… auxquels viennent s’ajouter de vrais facteurs vulnérabilisants:  indifférence conjugale (A table! A TABLE! A TAAAAAAAAAAAABLEEEEEEEEEEEEEEE!!!), fragilité nerveuse, hystérie latente, accumulations de ‘Premières’ de nos rejetons (premier mot, premier pas, premier jour de classe, premier spectacle de danse…), la liste est sans fin.

Là où ça devient bizarre, c’est que, je ne sais pas vous, mais moins les choses sont graves et réalistes, plus je pleure. Ce qui prend des proportions ridicules devant la télévision… je suis donc sujette à la TV-empathie.

Dernièrement, j’ai donc pleuré:

–       dès les premières minutes de Là-haut, sous le regard ébahi de mes filles… non, mais faire mourir tout de suite la petite Mamie, c’est inhumain, je m’étais déjà attachée… (mais j’ai aussi craqué devant La Petite Sirène ou Nemo, pour le mariage de Gru, et refuse catégoriquement de revoir avec elles Bambi ou E.T.)

–      Sur ‘Slipping through my fingers’ quand Meryl Streep et Amanda Seyfried partagent un moment d’intimité mère-fille, juste avant le mariage dans Mama Mia!… je crois que j’avais trop peur que ça ne m’arrive jamais…

–       quand la famille découvre son nouveau chez-soi, à la fin de D&co, alors que j’aurais bien passé l’heure précédente à maroufler la bouche de Valérie Damidot (je n’en suis pas particulièrement fière, mais oui, je suis capable de regarder les émissions de déco, comme celles de bouffe, jusqu’au bout…);

–       devant la bande-annonce de Gabrielle, même pas besoin de voir le film en entier, le thème, l’histoire, les acteurs, la voix de Robert Charlebois, me retournent déjà en trois images…

Je ne vous parle même pas de films vraiment tristes… J’ai vu 20 fois Breaking the Waves, et même si je le prends en cours de route, je pleure d’avance, en sachant ce qui va se passer, pareil pour West Side Story ou la Vita e bella; quant aux films historiques… là, pour le coup, la réalité me rattrape et je reste scotchée pendant des heures à digérer le tout en me demandant : “mais comment est-ce possible?”.

Devant l’écran, c’est donc débauche de sanglots et concerts de reniflement, au grand dam de mon homme, qui, pour cacher ses propres émotions, n’hésite pas à se moquer ouvertement de ma sensiblerie… J’en suis sûre, je sers à évacuer son trop-plein de larmes. La preuve, c’est toujours pile au moment où les yeux commencent à me piquer qu’il se retourne vers moi et éclate de rire. C’est bien parce qu’il a senti, lui aussi, la tension émotionnelle, non?

Pour écrire cette chronique, il a fallu que je re-visionne tout ces moments dont je vous parle… je ne vous explique même pas dans quel état je suis! Les autres mamans vont encore me regarder de travers à l’école dans un quart d’heure!

Maintenant, pour évaluer votre propre empathie télévisuelle, je vous propose un test: regardez-moi ça… Et dites-moi quel effet ça vous fait. Je viens de réessayer à l’instant, alors que je connais cette vidéo par coeur, j’ai craqué dans les trois premières secondes… pathétique, c’est bien le cas de le dire!!! Bon sang, vite des compresses de Camomille avant de sortir de la maisons, j’ai l’air d’un lapin qui a la myxomatose!

Odré, toujours fidèle au rendez-vous du lundi, m’a certainement déjà vu pleuré…

Publicités

14 thoughts on “Chronique empathique

  1. Là-haut, ça me fait le même effet…. et la scène de l’incinérateur dans Toy Story 3, hein ??? et je confirme, on a regardé ET en famille et on a tous pleuré en même temps. Cette petite Drew Barrymore, qu’est-ce qu’elle pleure bien la vache 🙂

  2. Je suis un peu pareil, il y a même des films que j’adore mais que je refuse de voir tellement ils me font d’effet (par exemple Gladiator, c’est peut-être mon film préféré, mais je n’ai réussi à le voir que deux fois…)

  3. Moi, c’est tout pareil! D’ailleurs si les pleureuses professionnelles existaient, je pourrais enseigner la matière tellement je suis experte et douée dans ce domaine devant la télé… et je ne dis rien concernant les articles de journaux qui parlent de chiens écrasés.
    Monsieur Kleenex me remercie tous les jours ou presque.

  4. Han Breaking the Waves (snirfl).
    (Je regarde plus la télé, officiellement parce que j’aime pas ça – c’est vrai, mais pas que. Officieusement, en passant dans le salon où le Jules regardait Des Racines et des Ailes il y a 2 jours, j’ai reniflé aussi – et me suis enfuie pour jouer à Ruzzle dans mon lit, Kleenex safe.)

    • J’ai arrêté Des Racines et des Ailes, trop éprouvant! 😉
      Et les compétitions sportives aussi… Je suis capable de pleurnicher en voyant les mecs du XV de France encaisser une défaite… Ou une victoire!!!

      • Ah mais oui, ce n’est pas parce qu’ils sont français que le XV me fait pleurer!!! Je peux m’effondrer avec les All Blacks, Helen Mc Arthur ou un marathonien kenyan!!! Alors je te comprends, sauf quand Camille Lacour est dans le bassin, là, je ne sais par quel miracle mon esprit est occupé par tout autre chose…

  5. Ça m’arrive aussi genre devant les maçons du coeur, tous ensemble … E.T quand il est malade c’est terrible.
    J’ai testé ta vidéo et j’ai donc essuyé mon trop plein de sécrétions lacrimales sur la fin !

  6. Ping : 1 AN!!!! | Ma Vraie Vie de MAF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s