Série de l’été: Ces femmes exemplaires… (4/5)

 

MAF Bien Aimée 001 copie

Toutes et tous, nous sommes un jour tombés en admiration devant tel artiste inspiré, tel journaliste humaniste, telle sportive impressionnante de volonté… Nous avons tous des guides spirituels, des modèles que l’on respecte et à qui l’on aimerait ressembler. Le temps d’une série, j’aimerais donc vous faire découvrir ces femmes formidables qui ont guidé mes pas, qui m’ont inspirée et m’ont insufflé le courage nécessaire à supporter ma condition de MAF. 

Aujourd’hui… Samantha Stevens

 Comme elle… euh, en fait, non, nous n’avons pas tant de choses en commun. Je n’ai pas déjà vécu plusieurs siècles; je n’ai pas non plus de parents abusivement intrusifs (quoique… des fois, ils profitent de notre absence pour squatter la maison avec tous leurs potes et faire des barbecues dans le jardin, sous prétexte de venir l’arroser…), ni de cousine déjantée (enfin, en cherchant bien…),  encore moins de mari un peu faiblard avec de grandes oreilles (à croire que c’était un critère de sélection au casting…).

Mais… comme elle, je porte très bien la petite robe noire, je peux remuer mon nez (et mes oreilles, bien qu’elles soient toutes petites), et j’ai des pouvoirs magiques!

 Tout à fait! Ou plutôt, j’avais des pouvoirs… car avant, je savais:

–       paraître fraîche comme une rose en n’ayant dormi que quelques minutes

–       sourire de toutes mes dents à chaque instant, du réveil au coucher, comme si j’étais l’assistante de David Copperfield en représentation permanente

–       me télétransporter à la vitesse de la lumière, en courant toujours et partout

–       me rappeler de dizaines de formules magiques: numéros de téléphones fixes et mobiles de tous mes potes, numéro de sécu, code de portes, dates d’anniversaire, paroles des chansons de Joe Dassin…

–       ensorceller, envoûter, fasciner mon Homme…

Aujourd’hui, mes pouvoirs ont, comme qui dirait, évolué… maintenant, je sais:

–       disparaître sous ma couette comme par enchantement au 9ème coup des 21 heures

–       faire un sort à une plaquette de chocolat/un sac de M&M’s/un bloc de 500g d’Etivaz pour retrouver le sourire

–       transformer une assiette de purée-saucisse en bonhomme (un tour que je tiens de ma Cous’ Soph) et mes fonds de frigo en une assiette équilibrée (jambon + surimi + babybel + un trait de ketchup pour les légumes)

–       faire apparaître une tétine à n’importe quel moment du jour ou de la nuit

–       me suspendre dans les arbres à plusieurs mètres du sol, même en ayant bu plusieurs litres de champagne la veille

–       manipuler l’esprit de mon neveu pour lui faire aimer les courgettes (merci Vimie!)

–       lancer des sortilèges pour parvenir à mes fins (“si votre chambre ne rangez pas, Abracadabra, la télé aujourd’hui ne fonctionnera…”)

–       me métamorphoser en Gorgone* à la fin d’une journée, quand je n’en peux plus de répéter 20 fois les mêmes choses… ou à la moindre contrariété, à la fin de chaque mois.

–       faire des étincelles en mettant mes plats en alu dans le micro-ondes

–       faire de chaque jour une expérience magique et inédite… enfin, pour ça je peaufine encore la formule, on va dire que je tâtonne un peu au niveau des dosages.

Oui, je sais, vous aussi, vous pouvez toutes le faire… car nous sommes toutes des magiciennes en puissance, des fées du quotidien! Samantha Stevens, malgré tous ses efforts et sa bonne volonté, ne parvenait, dans aucun des épisodes, à solutionner ses problèmes sans avoir recours à des forces occultes. Nous, nous sommes bien obligées de nous en sortir sans aucune incantation, la seule baguette à portée de notre main ne servant, bien souvent, qu’à accueillir beurre, confiture ou camembert.

Tout ça ne vous apprend donc pas grand’chose sur ma Sorcière Bien-Aimée… je ne saurais pas non plus vraiment vous expliquer ce que j’aime chez elle, mais c’est le propre de la magie, non, de préserver une part d’inexplicable?… (Ne cherchez pas, suis allée voir Insaississables hier soir…)

Cette chronique sent les vacances, je vous l’accorde, mais heureusement grâce au dessin d’Odré, vous ne serez pas venus pour rien…

* dans la mythologie grecque, des créatures fantastiques malfaisantes et d’une telle laideur que quiconque ose leur regarder le visage meurt pétrifié… je ne pouvais pas trouver plus proche de ma réalité. (Merci Wiki)

Publicités

5 thoughts on “Série de l’été: Ces femmes exemplaires… (4/5)

  1. Ping: Série de l’été: Ces femmes exemplaires… (5/5) | Ma Vraie Vie de MAF

  2. Ping: 1 AN!!!! | Ma Vraie Vie de MAF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s