Série de l’été: ces femmes exemplaires… (1/5)

MAF Schtroumpfette

Toutes et tous, nous sommes un jour tombés en admiration devant tel artiste inspiré, tel journaliste humaniste, telle sportive impressionnante de volonté… Nous avons tous des guides spirituels, des modèles que l’on respecte et à qui l’on aimerait ressembler. Le temps d’une série, j’aimerais donc vous faire découvrir ces femmes formidables qui ont guidé mes pas, qui m’ont inspirée et m’ont insufflé le courage nécessaire à supporter ma condition de MAF.

Aujourd’hui… la Schtroumpfette

Comme elle, j’élève des petits êtres qui, quand ils sont très en colère, peuvent devenir bleus. Comme elle, j’ai à la maison un Grognon, un Bricoleur, un Costaud, un Farceur, et un Paresseux, sauf qu’ils sont tous concentrés dans le même bonhomme. Comme elle, j’ai de très longs cils, je suis brune et teigneuse…

Tout à fait! Car à l’origine, la Schtroumpfette était très très brune et très très teigneuse. Petit rappel historique. Un jour où il est incommodé par le fait que la forêt « empeste le bonheur », l’infâme Gargamel imagine une nouvelle malédiction pour causer la perte des Schtroumpfs: il crée la Schtroumpfette. Sa recette laisse rêveuse:

« 3 larmes de crocodile

1 cervelle de linotte

1 grosse couche de parti-pris

1 doigt de tissu de mensonge

de la poudre de langue de vipère

et pour terminer une pierre très dure qui sera le coeur ».

Le tout avec une tignasse filasse et noire corbeau… Voilà donc comment la bande dessinée, et la télévision dans sa foulée, ont bourré le crâne à des générations entières de garçons en donnant une image déplorable des filles en général, et des brunes en particulier… (parce qu’au cours de l’épisode, elle trahit l’horrible sorcier, se rallie aux Schtroumpfs et blondit, évidemment). Connaissant son passé de fausse blonde, j’éprouve donc pour elle une certaine sympathie capillaire.

Au-delà de ça, vous vous doutez bien que ce ne sont pas ces compétences domestiques qui me font rêver. Premièrement, rien ne prouve qu’elle ait enfanté. Il est même assez évident que la Nature lui a épargné ce bonheur, Peyo ayant, par égard pour le public qu’il vise, fait de ses Schtroumpfs des ‘No Sex’* avant l’heure. Aucun élément ne nous permet d’ailleurs de décider si elle est, ou non, dotée d’un instinct maternel ultra développé. La cigogne, elle, ne cherche même pas à le savoir, qui dépose le panier du BB schtroumpf devant la porte du Schtroumpf musicien plutôt que devant la sienne. N’est-elle pourtant pas le seul élément féminin de toute une tribu, et donc par conséquent, la figure maternelle? Et qu’est-ce qui nous dit, qu’après le générique de fin d’un épisode, elle ne lave pas des centaines de paires de collants et des bonnets phrygiens, ne prépare pas du jus de salsepareille pour un régiment, ne se relève pas la nuit pour aller changer les draps du Schtroumpf Enurétique**? Lui connaît-on d’ailleurs une activité professionnelle, même à temps partiel (fleuriste, infographiste, attachée de presse…) qui la ferait sortir de chez elle? Non, elle leur consacre sa vie! Alors que comme nous toutes, elle a sûrement imaginé qu’un Schtroumpf Charmant l’emmènerait sur son fidèle lapin blanc, lui construirait un champignon de rêve, avec piscine et jardin potager, mais non, la voilà vieille fille, entourée d’une tripotée de lutins immatures pas franchement viriles.

Malgré tout ça, elle ne se départit jamais de son sourire et d’une robe immaculée. Et c’est en cela qu’elle force mon admiration. Je voudrais, comme elle, et quelles que soient les circonstances, être en mesure de garder mon sang-froid, ma bonne humeur, et un t-shirt sans tâches…

A SUIVRE

* Contrairement à l’abstinence qui est un choix, l’asexualité est une orientation sexuelle. Les asexuels ne ressentent pas d’attirance sexuelle pour autrui, ils n’éprouvent donc aucune envie ni besoin d’interagir sexuellement avec autrui et ne souffrent aucunement de se passer de relations sexuelles. http://www.asexuality.org/fr/

** L’énurésie nocturne est une affection caractérisée par la survenue pendant le sommeil de mictions involontaires et inconscientes chez l’enfant de plus de cinq ans ou l’adulte. C’est ce que désigne familièrement l’expression « faire pipi au lit ».

Odré m’a schtroumpfement bien dressé le portrait, non?

Publicités

4 thoughts on “Série de l’été: ces femmes exemplaires… (1/5)

  1. Ping : Série de l’été: Ces femmes exemplaires… (5/5) | Ma Vraie Vie de MAF

  2. Ping : 1 AN!!!! | Ma Vraie Vie de MAF

  3. Ping : Bloody Cherry | Ma Vraie Vie de MAF

  4. Ping : Chère Mère Noël… | Ma Vraie Vie de MAF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s