Episode 27: chronique d’un Outing

MAF je suis de sortie 001

Out! Mais non, pas ‘coming out’, ‘GOING out’… je suis de sortie, quoi… What did you expect? Des révélations sulfureuses? des préférences inavouées? Le fait que je sorte, ce qui arrive à peu près deux fois par an, constitue déjà, en soi, un événement. Il me faut donc bien toute une journée pour m’y préparer, enfin presque deux si on compte les temps de pose, de repos, l’épilation oui, je sais, c’est un thème récurrent, chez moi, j’ai un truc avec les poils… BREF, c’est un vrai parcours du combattant pour lequel je m’avère insuffisamment entraînée.

Opération (Toe) Nail battle (la bataille de l’ongle du doigt de pied):

L’été, et seulement à cette saison (parce je ne vois pas l’intérêt d’avoir de jolis orteils dont personne ne soupçonnera le raffinement dans des chaussettes de laine et des bottes fourrées), me poussent des envies de vernis. J’adore voir de la couleur entre les lanières de mes sandales, ça me donne l’impression d’avoir emprunté les pieds de quelqu’un d’autre, d’une fille qui aurait le temps de prendre soin d’elle par exemple. Alors pour sortir, je choisis généralement un vernis rouge qui tape, assorti à celui de mes lèvres (c’est à ça qu’on repère une nénette qui ne se maquille jamais: le jour où elle le fait, elle n’opte pas pour un nude discret ou un ombré élégant, elle tape tout de suite dans la tendance voiture volée, parce que comme ce n’est pas souvent, il faut que ça se voit… résultat, l’Homme se fiche allègrement de sa face peinturlurée et lui demande : “Pourquoi tu te maquilles? Elle: – Pour toi, pour être belle à tes côtés. Lui: – mais je te préfère au naturel…” Et la soirée s’annonce compliquée). Bouche et doigts de pieds rouges coordonnés donc (bien que peu de gens soient censés avoir les deux simultanément dans leur champ de vision – à part mon gynéco peut-être, mais je ne suis pas à ce point en manque de sortie, que je commence à considérer un rendez-vous avec lui comme un rencart…) Bon, de près, quand je passe la jambe par-dessus mon épaule pour appliquer la 1ère couche, je constate bien que ce n’est pas nickel, manque de pratique évident… Mais en même temps, à part un clébard ou N°3, qui viendra lorgner sur mes arpions? Et puis dès que j’enlève mes lunettes, les contours de mes ongles deviennent élégamment flous… ces petites taches rouges 1,60m plus bas, me permettent même, pour une fois, de situer mes doigts de pieds.

Opération Eye Shadow (de l’ombre à la paupière):

Pour le regard, vu mon expertise dans le domaine, je ne prends aucun risque et opte pour le charbonneux; j’ai lu que c’était tendance dans Elle, le numéro de Juin 2003 qui traînait chez mon médecin. Après avoir dessiné des traits noirs dessus, dessous, dedans mes yeux, je vois flou pendant au moins 10 minutes, avec ou sans lunettes. Les filles profitent de cette accentuation prononcée de ma myopie pour se faire les ongles avec du gloss, goûter mon rouge à lèvres et enduire n°3 de BB crème.

Opération Dress Code (le code de la robe):

ah, le choix de la robe… comment n’avoir l’air ni endimanchée ni trop décontractée, faire croire que vous êtes aussi à l’aise les jambes à l’air que dans votre jean?  Bon, la première est mitée, normal, elle n’a pas vue la lumière du jour depuis qu’elle est sortie du carton de déménagement pour rentrer immédiatement dans la penderie; la deuxième, c’est ma préférée, achetée en Italie il y a quatre ans, portée 2 fois depuis, parce que j’ai peur de l’abîmer…; oh, la petite noire classique et sexy, une valeur sûre! mais avec le rouge dont je me suis égayée de la tête au pieds, ça risque de frôler la référence à Jeanne Mas; il y a celle qui m’allait si bien quand j’avais 25 ans, mais à l’époque j’étais plus… ou alors un peu moins… enfin, elle ne tombe plus pareil, quoi! Cette autre ne s’accorde pas du tout avec le climat savoyard, à moins de la recouvrir d’un pull en laine ou d’une veste polaire; me reste la jupe sixties et le dos nus pour un total look Olivia Newton-John? Ça se tente sans queue de cheval?

Pfff… Tiens, ce ne serait pas mon jean, là-bas sur l’étagère?…

Opération Footloose (la loose du pied):

Il me faut des talons, c’est incontournable! C’est l’occasion où jamais, alors tanpis s’ils sont un peu fins et s’ils me compriment les pieds… ils s’avèreront d’autant moins confortables que, pour ne pas râter le début de la soirée, il nous faudra sprinter sur les 500 derniers mètres (j’étais un peu juste dans le timing). Arrivée à bon port, pas de cheville foulée, mais mes orteils auront doublé de volume, débordant entre les lanières de mes sandales comme autant de boudins sur lesquels on aurait collé des gommettes rouges; ils s’assortiront parfaitement à mon teint écrevisse bouillie et mes yeux charbonneux virés au cocard.

Résultat des courses, à l’instant T où j’aurais dû faire LA grande entrée pour laquelle je m’étais tant préparée:

–       dans le regard du chef de cabine, pas la moindre petite lueur charmeuse, mais de l’amusement;

–       dans celui des autres femmes, pas l’once d’un éclair gratifiant de jalousie, mais de la compassion;

–       dans celui de l’Homme, pour qui j’avais produit tous ces efforts, le reflet des turbines et des pistons, puisqu’il avait fait diversion en se concentrant studieusement sur la machinerie du bâtiment (nous étions sur un bateau…).

Tout ça pour ça…Le pire, c’est que la prochaine fois, je sais que je recommencerai exactement pareil…

Si seulement j’avais au moins ressemblé au dessin d’Odré…

Publicités

6 thoughts on “Episode 27: chronique d’un Outing

  1. Fais comme les parisiennes : reste comme tu es, jean tshirt et mets juste des talons et du rose aux joues, on appelle ça le casual-chic-nude. J’ai vu ça dans le Elle de janvier. 2005… Bisou !

  2. petite remarque :
    « les nuages filent, L’HORIZON s’éclaircit…. » pas le ciel ventre saint gris (surtout là maintenant tout de suite)

    Pas parce que Elno s’est envolé dans un nuage de poudre blanche pas très naturelle qu’il faut confondre ciel et horizon… restons précis maf-ille…

    bon week (déjà dit un peu plus bas)

    • suis toute em-méli-mêlée, Mr Sakakisafa, ça fait deux jours que je retourne tes derniers commentaires dans tous les sens et que je ne trouve pas la clé… va me falloir une explication de texte…

      • explication (faut tout y dire) :
        elno = chanteur des négresses vertes, prématurément disparu de cause complètement artificielle et illicite, voire illégale.
        du temps de son vivant, sa voix suave n’a pas chanté « le ciel s’éclaircit », mais « l’horizon s’éclaircit » – commentaire se rapportant à un extrait récent du facelivre de MAF (Mr Sakakisafa étant contre une inscription sur ce grand déballeur de vie privée, le comm vient sur le blogdeMAF…)

        pour le reste, rumine dans l’express du mardi 17h05… ;-D

        bonne semaine

      • ah ben voilà!!! toutes mes confuses pour l’erreur dans la retranscription des Négresses, ça méritait très justement une reprise de volée en bonne et due forme… et là, tu touches du doigt l’étendue de mon inculture, je ne connaissais pas le nom du chanteur… la honte, non vraiment… j’en étais à chercher du côté du Père Noël (Elno/Noël) et sa poudre blanche, bon, mais ça n’éclaircissait pas grand’chose, surtout pas l’horizon… bon, là, je viens de bugguer sur l’express du mardi, mais je ne vais pas lâcher le morceau…
        bonne semaine à toi!

        ça y est!!! non, mais j’ai le cerveau qui fatigue, les neurones en bout de course, la vivacité d’un escargot déprimé… bref, je ne reconnais même plus les références à mes propres écrits… va falloir que je me ressaisisse, parce que tu vas te lasser de devoir tout expliquer… bises!

  3. Ping : 1 AN!!!! | Ma Vraie Vie de MAF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s