Episode 26 : l’angoisse du carrefour, chronique Cornélienne

MAF Proverbe tibétain 001

Quand deux chemins s’ouvrent à toi, choisis le plus difficile, celui qui exigera le meilleur de toi”. (Proverbe tibétain)

Mon problème à la base, bien que je sois convaincue d’avoir un sens de l’orientation à peu près fiable, c’est que lorsque je me trouve à un carrefour, mon premier instinct me pousse systématiquement vers la mauvaise direction. Mais l’avantage, et la raison pour laquelle je persiste à croire que mon sens de l’orientation n’est pas totalement pourri, c’est que je sais exactement à quel embranchement j’ai fait le mauvais choix et bifurqué du mauvais côté. Comme si j’étais équipée d’une boussole intérieure, d’un signal d’alarme ou d’une petite voix qui me ramènerait dans le droit chemin… A moins que ce ne soit celle du GPS qui m’intime de faire demi-tour expressément…

Dans la vie, c’est pareil à chaque fois que je dois me décider. Si faire des choix n’est facile pour personne, pour moi, Balance ascendant Girouette, ça tourne souvent à la crise d’angoisse. A la simple évocation du mot “choisir”, j’ai les mains moites, les oreilles qui bourdonnent et la tête qui tourne; ma poitrine se serre, mes poumons rabougrissent et, telle la carpe fraîchement sortie de son lac, je convulse sur le sol à la recherche d’une bouffée d’air salavatrice. Une fois le malaise passé, je fais un pas en avant, deux en arrière, pèse les pour, les contre, appelle un ami, demande l’avis du public, consulte les astres…

Au restaurant par exemple, est-ce que je prends le plat traditionnel que je fais à la maison mais qui doit être divin ici? Est-ce que j’opte pour la spécialité locale au nom irrésistiblement exotique? Ou alors pour le poisson, parce que c’est plus léger pour le soir et que ça me laissera de la place pour le dessert? A moins que je ne cède à l’appel de la coriandre et des agrumes, comme à chaque fois? Choisir, c’est renoncer… résultat, je demande à passer commande en dernier et finis par un « comme toi » parce que la tête de veau sauce gribiche sonnait terriblement bien dans la bouche de mon voisin de gauche. Un élément aurait pourtant dû me mettre sur la voie: je déteste les abats.

Bref, imaginez mon désarroi quand il faut prendre de vraies décisions, de celles qui engagent ma famille et notre avenir… Dans ces moments-là, je préfère qu’il n’y ait pas, derrière moi, de gros 38 tonnes pressé et klaxonnant, qui m’obligerait à tourner le volant précipitamment. En fait, je souffre du mal chronique de la mise en perspective, aggravé par un optimisme naïf, qui font que j’envisage TOUTES les options comme concrêtement viables. J’ai donc besoin de temps, de beaucoup de temps, pour mûrir mes choix, laisser macérer les arguments, permettre aux idées de décanter. Jusqu’au jour où, quand tout s’est bien bousculé dans mon esprit, ou que j’ai pris un coup de charentaise derrière la tête, la lumière se fait. C’est alors que je pars dans la direction opposée à celle dictée par mon premier instinct.

Et c’est là que ça se complique. Il ne faut pas se retourner, mais assumer ses décisions et faire en sorte que tout aille bien, parce que comme le veut un autre proverbe tibétain: “quand tu arrives au sommet, continue à grimper…”

J’aurais dû être sherpa.

Illustré, toujours avec talent, par Odré.

Publicités

4 thoughts on “Episode 26 : l’angoisse du carrefour, chronique Cornélienne

  1. L’essentiel est de faire un choix, et de ne pas le regretter, non ? Quel que soit le temps (et les atermoiements) qu’il aura fallu pour le prendre 😉 Tiens, je me demande si je vais faire un tiramisu ou une pannacotta ce soir…

  2. Ping : 1 AN!!!! | Ma Vraie Vie de MAF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s