Avis de tempête: quand Terrible Three passe le cap des Terrible Twos

pola-2ans

Bulletin parentologique prévisionnel du 30 mai 2013 – Vigilance Orange

“Vous entrez dans une période de fortes perturbations colériques, risques de crises de nerfs force 8 à 9, susceptibles de générer des dommages pouvant aller de quelques dégâts matériels à des ravages catastrophiques, accompagnée de fortes menaces de dépression maternelle. Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation et suivez les conseils de sécurité émis par les pouvoirs publics.

Voilà, on y est: Le fameux cap des “Terrible Twos”. Cette phase particulièrement épanouissante pour les parents pendant laquelle un enfant réalise qu’il est une personne à part entière, avec sa propre voix – dans le cas de N°3, l’équivalent d’une sirène de pompiers – et ses propres opinions – tête de mule, oui! , qui n’accepte pas que qui que ce soit lui dise ce qu’il doit faire – ben, voyons, c’est quand même pas un bout de truc de 85cm de haut qui va faire la loi sous mon toit! Prends ton paquet de chips, tes trois tétines et mon I-Phone, monte devant la télé et arrête de crier, c’est encore Maman qui commande ici! Raison pour laquelle, certains charmants bambins, quand ils sentent qu’ils ne maîtrisent pas la situation, se laissent submerger par l’intensité de leurs émotions et finissent par hurler en se roulant par terre.

Oui, oui, comme cette chose gesticulante et extrêmement bruyante que vous avez vue traîner au bout du bras d’une Maman excédée hier au supermarché… elle avait des lunettes rouges?… La Maman, elle avait des lunettes rouges?…

Bref, jusque là, je pensais qu’il s’agissait d’un mythe, une légende urbaine. Parce que les aînées ne m’y avaient pas préparée. Parce que je croyais être une mère tellement compétente et ferme que mes enfants à moi demanderaient la permission avant même de tenter la moindre roulade, même dans un bac à sable, même pas en colère. Parce que je m’étais dit qu’en ayant materné déjà deux fois, la troisième serait du gâteau… Mais ça, c’était avant l’arrivée de la tornade. Avant que tous mes principes éducatifs ne volent en éclats, que ma confiance en mes compétences parentales ne soit éparpillée aux quatre coins de Lully, façon puzzle, avant que je ne devienne une caricature de mère excédée me battant avec un boulet gesticulant et extrêmement bruyant dans un supermarché, à la piscine, à la librairie, au magasin de sports, à l’école, hors du bain, dans son siège auto…

J’ai dû m’y résoudre, il s’agit bien d’une réalité. Consciente de l’échec de mes différentes stratégies et totalement impuissante devant l’étendue des dégâts, je suis donc allée me renseigner sur l’attitude à adopter en de telles circonstances, mais surtout sur ce qu’il fallait ABSOLUMENT ne pas faire… et c’est bien ce que je craignais, j’ai tout faux:

  1. Ne vous mettez pas en colère vous aussi, ajouter vos émotions à celles de votre enfant ne ferait qu’empirer la situation
  2. Ne punissez pas ces crises, cela ne résoudrait rien. La clé consiste à en trouver la cause et à la traiter.
  3. Ne pensez pas que faire un câlin après la crise revient à la cautionner. Un enfant dans cet état est bouleversé, il a besoin de votre réconfort.
  4. Ne vous inquiétez pas de ce que pensent les autres, surtout en public. Il ne vous connaissent ni vous ni votre enfant.
  5. N’achetez pas la sortie de la crise avec un bonbon, ou autre type de corruption, cela ne lui apprendrait rien.

Bon, en même temps, et même si ça ne me rassure qu’à moitié, disons que jusque là, il ne s’agissait que d’une sorte d’entraînement, une répétition générale, puisqu’elle ne franchit le cap des 24 mois qu’aujourd’hui… Forte de ces préceptes salutaires, espérons que je sois maintenant prête pour le cataclysme qui s’annonce…

Allez Joyeux Anniversaire mon Amour!

Publicités

3 thoughts on “Avis de tempête: quand Terrible Three passe le cap des Terrible Twos

  1. quiquonque a des enfants ne peut s’empêcher de sourire à la lecture de cet article !
    Être parent est un chapelet de défis , pour ma part j’en suis à la 14 ième perle , l’adolescence dans toute sa splendeur , elle ne se roule plus par terre , mais les humeurs ouf ! Après quelques menaces de lui dévisser sa porte si elle la claquait encore , et plusieurs extinction de feu émotif … on les adore et on est heureux de les voir construire l’adulte formidable qu’il seront…

    • C’est bien ce qui me fait peur, si on en bave maintenant, qu’est-ce que ça donnera dans 10 ans, quand toutes les trois auront des appareils dentaires, de l’acné, des portables et des petits copains!!! J’aime tes solutions concrêtes et imparables, le dévissage de porte, voilà qui règle bien des problèmes! bon courage à toi et à ton adulte en devenir…

  2. Ping : 1 AN!!!! | Ma Vraie Vie de MAF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s