Episode 16: J’ai engendré un bébé cannibale

MAF N°3 canibal

Il y a dû y avoir une erreur… je ne parle pas d’échange de bracelet ou de berceau à la maternité, non, j’ai été très vigilante et n’ai pas quitté mon bébé dès l’instant où elle s’est aggripée à mon sein (je n’ai surtout pas pu, car elle ne l’a pas lâché pendant trois jours – j’aurais dû me douter de quelquechose). Il s’agit peut-être d’un court-circuit chromosomique, un bug génétique ou une hérédité qu’on m’aurait cachée, mais ce 3ème truc sorti de moi n’est pas comme les autres: il n’est pas humain, c’est un petit d’ogre, un bébé cannibale, un rejeton anthropophage tendance matrivore.

Comme tous les enfants, elle mâchonne avec gourmandise épaules, menton, avant-bras et tout autre morceau de chair (ou de plastique, métal, bois, tissu, polystyrène d’ailleurs) qui passe à proximité de sa bouche, mais ce n’est qu’un mode de découverte de son environnement, jusque-là, rien d’inquiétant…

En fait, ce n’est rien comparé à son appétit pour ma personne. Elle se nourrit de moi, gloutonne mon temps, dévore mon énergie, ronge mes nerfs, entame ma bonne humeur, ne fait qu’une bouchée de ma détermination, aspire mes neurones, grignote ma patience et mes nuits… elle me happe toute entière, me vide de ma substance et me recrache lessivée. Du coup, elle ne mange rien à table et ne dort pas la nuit… Un bébé vampire? Ah non! Je vous jure qu’il ne s’est rien passé entre Robert Pattinson et moi! (Ce n’est pas que je n’aurais pas voulu… mais je ne le connaissais pas encore, il devait même certainement être mineur à l’époque…) Faudrait-il donc que je m’enduise le corps d’ail pour la repousser?

Parce que tel le poisson pilote à son requin, la moule à son rocher, la tique à son chat, n°3 est indéfectiblement accrochée à moi. Elle est devenue mon accessoire, mon greffon, une autre partie de mon corps comme je suis une extension du sien. Mon flanc s’est creusé pour qu’elle vienne s’y emboîter, ma hanche s’est calcifiée pour qu’elle puisse s’y poser, mon bras droit a pris des mensurations à faire pâlir les vedettes de l’ATP et je suis devenue un semi-manchot extrêmement efficace. J’ai appris à passer l’aspirateur, éplucher des légumes, casser des oeufs, me brosser les dents, aller aux toilettes, me moucher, brancher un câble USB et démouler des glaçons à une main… (Rigolez, mais essayez de le faire et on en reparlera…)

Et l’on s’étonne encore que j’ai retrouvé ma ligne après cette troisième naissance ?! Je n’ai pas minci, je dépéris à vue d’oeil!!!

Illustré, une fois encore, par un bô dessin de ma copine Odré, création exclusive pour ce blog; j’en ai pas de la chance?

MAF Lila   MAF Tess

 les versions de Lila (7 1/2 ans) et Tess (6 1/2 ans), dignes filles de leur artiste de mère, Odré…

 

Publicités

13 thoughts on “Episode 16: J’ai engendré un bébé cannibale

  1. Est-ce un syndrome propre au 3 ème quand la fratrie est de trois filles ???
    Chez nous, ce fut un peu pareil : miss n°3 était collée et portée continuellement à tel point que je ne la sentais même plus sur moi … Son surnom : le Koala !

    • j’imagine que c’est le syndrôme du ou de la petit(e) dernier(e)… en tous cas, c’est rassurant de voir que c’est partagé! « bébé koala  » chez nous aussi, sauf quand je n’en peux plus et qu’elle devient « la sangsue »… moins mignon, non?

  2. J’ai la même à la maison sauf qu’il s’agit de l’aînée. Et je ne peux pas donner le biberon à son frère sans qu’elle vienne réclamer un câlin…

      • Oui sûrement, mais elle était déjà pot de colle avant, je pensais qu’avoir un petit frère lui apprendrait à partager sa maman, c’est raté !

  3. Excellent ce billet, j’ai bien ri ! J’étais une « petite 3ème » moi aussi : une vraie sangsu … Et c’est pas pour te faire peur, mais j’ai bien grandit et j’ai enfin pu acheter une maison de campagne … à 20 m de chez môman … c’est trop bon ;-))

    • A partir du moment où ta Maman n’a plus à te porter (et j’espère que ça fait déjà qqs années!) elle a quand même dû gagner un peu en liberté… Après, une relation forte c’est chouette aussi, surtout si ça perdure à l’âge adulte! D’ailleurs, ta mère s’est-elle déjà plainte?

    • je crois que tu as mis le doigt sur LA solution: ma fille doit effectivement fréquenter d’autres enfants! mais je suis d’accord avec toi, le côté fusionnel/câlin est très mignon et je comprends qu’on puisse être parfois frustrée d’avoir un enfant trop indépendant… comme quoi, on n’est jamais contentes en fait!

  4. Ping : c’est pas beau ça?… | Ma Vraie Vie de MAF

  5. Ping : 1 AN!!!! | Ma Vraie Vie de MAF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s